fbpx
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"02a96":{"name":"Main Accent","parent":-1},"f7623":{"name":"Accent Dark","parent":"02a96"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"02a96":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"f7623":{"val":"rgb(97, 80, 10)","hsl_parent_dependency":{"h":48,"l":0.21,"s":0.82}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"02a96":{"val":"rgb(55, 179, 233)","hsl":{"h":198,"s":0.8,"l":0.56,"a":1}},"f7623":{"val":"rgb(13, 49, 65)","hsl_parent_dependency":{"h":198,"s":0.66,"l":0.15,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__

SALIM - Montréal en commun


Un système alimentaire local et intégré à Montréal (SALIM)

Notre Vision

Les aliments sains issus d'une agriculture de proximité sont accessibles aux personnes en situation d'insécurité alimentaire à Montréal.

Notre Mission

Renforcer le réseau d'approvisionnement des organismes communautaires alimentaires à Montréal, tout en améliorant l'accès aux marchés pour les producteur.trice.s locaux.ales, par le biais d'un réseau d'infrastructures physiques et numériques.


Le SALIM est une initiative multi-parties prenantes portée par Récolte dans le cadre de Montréal en commun.

Le constat : 

1 sur 10 

personnes souffrent d'insécurité alimentaire à Montréal, et cette proportion est montée jusqu'à une sur quatre en temps de pandémie. 

Source : Centraide

600+

Organismes communautaires oeuvrent au quotidien, au coeur des quartiers de Montréal, pour assurer un accès universel à une alimentation de qualité.


40%

de ces organismes communautaires ne peuvent pas accepter tous les dons d'aliments disponibles car ils manquent d’espace de stockage disponible.

Source: Sondage annuel de Moisson Montréal
En parallèle, il existes des fermes, notamment sur l'île de Montréal, qui pourraient produire plus, mais qui manquent elles aussi d'entrepôts et d'équipement pour distribuer leurs produits.

En se concertant dans le cadre de la démarche Faim Zéro menée par Récolte et la Fondation Grand Montréal entre 2018 et 2020, les acteur.trice.s de l'écosytème ont mis en lumière la nécéssité de rendre plus efficient le réseau d'approvisionnement de la sécurité alimentaire à Montréal pour lever ces freins.

Des infrastructures physiques, numériques et un réseau de pôles logistiques alimentaires

D'ici 2025, Le SALIM accompagnera la mise en place d’infrastructures à la fois physiques et numériques, qui faciliteront la logistique depuis les fermes de l'île et des alentours jusqu'à l’assiette des montréalais.e.s. Parmi ces infrastructures, les pôles logistiques alimentaires permettront de répondre aux besoins d'espace de stockage des producteur.trice.s comme des organismes communautaires. 

La vision 2025 du système alimentaire local et intégré :

Pourquoi la mise en place d'infrastructures est-elle une priorité pour les organismes communautaires ?

Les études faisant état de la situation de la sécurité alimentaire à Montréal ainsi que les concertations de l'écosystème sont unanimes : il existe un besoin criant d'infrastructures et d'équipement pour acheminer, stocker et conserver adéquatement les aliments frais. Voici quelques extraits de publications éclairant la situation : 
  • FGM

  • CIBIM

  • UQAM

Faim Zéro - Fondation Grand Montréal, Mai 2019. Phase 2: Portrait de l’écosystème montréalais de la sécurité alimentaire

D'après un sondage réalisé auprès de 96 organisations de l'écosystème alimentaire montréalais, deux points résuments les obstacles majeurs de l'écosystème : 

  1. Il y a un manque criant de capacité des organisations pour gérer de grandes quantités d’aliments frais tant d’un point de vue de l’infrastructure, de l’équipement que des ressources humaines.
  2. Des aspects logistiques et économiques contraignants nuisent à l’accessibilité aux produits frais, locaux et sains des populations visées.

« 57 % des répondant.e.s ayant des activités d’entreposage de denrées alimentaires vivent présentement un manque en capacité. Le besoin d’accès à des congélateurs a été le plus souvent nommé. Plusieurs organisations ont affirmé que c’est après avoir développé de nouvelles activités de distribution que le manque en capacité est survenu. L’adaptation de l’infrastructure d’entreposage dans une perspective de changement d’échelle des activités semble être un enjeu important. »

Un pôle alimentaire, c'est quoi ? 

Un pôle logistique alimentaire assure, entre autres, l'agrégation et la distribution de denrées alimentaires locales. Il renforce la compétitivité du secteur agroalimentaire local pour mieux servir l’ensemble des acteur.trice.s sur la chaîne de valeur, de la production à la consommation. 


Les différentes fonctions d'un pôle

Pour aller plus loin sur les pôles alimentaires

Une synthèse des bonnes pratiques 

par Récolte

Créer un pôle logistique alimentaire
7 bonnes pratiques

Une synthèse des connaissances de la Chaire de recherche UQAM sur la transition écologique

Freins et leviers du déploiement
des pôles alimentaires

Une fiche pratique de Récolte

La logistique alimentaire en circuits courts 


Phase 2021-2022 : La mise en place de deux projets pilotes

1

Un pôle logistique alimentaire dans l'Ouest de l'île

Récolte réalise une étude de faisabilité pour la création d’un pôle logistique alimentaire dans l’ouest de l’île de Montréal, qui permettrait de : 

  • Développer la capacité d'entreposage des fermes de l'Ouest de l'Île, limitant ainsi les pertes tout en facilitant l'augmentation des volumes produits
  • Mettre à l'échelle la production péri-urbaine et l'agriculture de proximité
  • Augmenter la capacité de distribution aux organismes communautaires montréalais

Les partenaires du projet sont D-Trois-Pierres, Regroupement Partage et d'autres parties prenantes de l'Ouest de l'île.

2

Un pôle alimentaire de quartier dans le Sud-Ouest de Montréal

Récolte explore le potentiel de développer un pôle logistique alimentaire de quartier dans le Sud-Ouest de Montréal, qui permettrait de : 

  • Mutualiser la livraison, l'entreposage et le conditionnement des denrées
  • Faciliter la re-distribution des denrées aux organismes du quartier

Un projet de Montréal en commun

« Montréal en commun est une communauté d’innovation pilotée par la Ville de Montréal dont les partenaires expérimentent des solutions en accès à l’alimentation, en mobilité et en réglementation municipale dans un désir de repenser la ville. Les 13 projets de Montréal en commun sont mis en œuvre grâce au prix de 50 M$ octroyé à la Ville de Montréal par le Gouvernement du Canada dans le cadre du Défi des villes intelligentes.»