Retour sur le panel « L’échec: leçons tirées du monde de l'innovation sociale bioalimentaire »


Le 23 novembre dernier avait lieu le dernier atelier de la série Floraison : « L’échec: leçons tirées du monde de l'innovation sociale bioalimentaire ».  Ce panel a été inspiré par un désir de longue date du Collectif Récolte de s'intéresser à la dédramatisation de l'échec. Les choses qui ne se déroulent pas comme prévu font partie du parcours d'un.e entrepreneur.e, et sont des éléments clés pour améliorer son initiative et apprendre en tant que personne derrière une entreprise. 

Nous avons accueilli des entrepreneur.e.s connu.e.s du monde de l’innovation sociale bioalimentaire, chacun.e avec son histoire et les leçons apprises de son parcours entrepreneurial.

Andréanne Laurin

Directrice générale et co-fondatrice, ÉPICERIE LOCO

Andréanne Laurin, co-fondatrice et directrice générale des épiceries écologiques et zéro déchet LOCO. LOCO est la première chaîne d’épicerie zéro déchet au Québec et compte maintenant 4 succursales soit à Villeray, Verdun, Brossard et Ahuntsic. Certifiée d’un baccalauréat en communication marketing ainsi d’une maîtrise en sciences de l’environnement à l’UQAM, Andréanne se lance dans l’ouverture des épiceries LOCO avec trois collègues d’étude, afin d’offrir un panier d’épicerie sain, local, de saison, bon pour la santé, l’environnement et l’économie locale!


Éric Bieunais

COPROPRIÉTAIRE, LOLA ROSA


 

Pascal Hudon

Propriétaire et fondateur, Pascal le boucher

Détenteur d’un certificat en gestion et pratique socioculturelle de la gastronomie à l’UQAM, Pascal Hudon est boucher depuis 25 ans et propriétaire de Pascal le boucher. Ses études et expériences personnelles l’ont amené à développer une expertise sur différents enjeux de l’alimentation (environnementaux, culturels, touristiques et économiques), plus particulièrement sur les enjeux reliés à la consommation de la viande. Son commerce de quartier installé dans Villeray s’inscrit dans le mouvement de la néo-boucherie et offre des produits en provenance directe d’éleveurs locaux qui travaillent dans le plus grand respect des animaux et de leur rôle dans le maintien de la biodiversité. Il entretient un vif intérêt pour la régénération des sols, l’occupation dynamique et durable du territoire ainsi qu’à une alimentation locale en toute saison en tenant compte de sa nordicité.

 

Stéphanie Wang

PROPRIÉTAIRE, LE RIZEN

Stéphanie est née à Montréal de parents cantonnais ayant grandi à Madagascar. Sa mère lui as transmis sa passion pour le jardinage, l'alimentation biologique et les voyages.
Après avoir étudié la sociologie de l'agriculture, travaillé et wwoofé sur des fermes biologiques, travaillé pendant 5 ans auprès d'organisations agricoles affiliées au réseau international de paysans La Via Campesina, elle s'est finalement lancé en production agricole. Parce que la souveraineté alimentaire commence ici et maintenant, et parce que nous avons besoin de davantage de petits producteurs pour nourrir nos communautés !

Geneviève Vézina-Montplaisir

Coéditrice et corédactrice en chef, Magazine Caribou

Journaliste depuis plus d’une décennie, Geneviève Vézina-Montplaisir a orienté sa pratique vers la gastronomie. Témoin de l’effervescence de la scène culinaire et agroalimentaire québécoise des dernières années, Geneviève a eu envie de traiter de ses enjeux dans un média différent, en cofondant le magazine Caribou en 2014. Depuis, Caribou s’est imposé comme la référence des médias indépendants traitant d’alimentation différemment et continue sa mission de faire rayonner la culture culinaire québécoise en créant du contenu multiplateforme qui informe et qui raconte des histoires.

Animé par Geneviève Vézina-Montplaisir du Magazine Caribou, le panel a débuté avec une mise en contexte de l’échec. Ce mot est subjectif et peut avoir différentes interprétations. Il peut également avoir différentes ampleurs. Ce peut être de petites erreurs ou d'autres beaucoup plus significatives. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une opportunité d'apprentissage importante qui peut être utilisée à bon escient. 

En fait, tous les panélistes ont convenu qu'il est important de considérer tout échec comme faisant partie d'un processus continu plus large, et non comme un événement fixe et définitif.

Bien que nous ayons appris beaucoup de choses à travers les partages d’expériences et les discussions entre les panélistes, quelques leçons plus générales et marquantes ont pu être tirées, telles que :

➜ l'importance d'avoir une attitude de croissance envers soi-même en tant que personne dirigeant une entreprise;
➜ apprendre à se séparer de son entreprise (vous n'êtes pas votre entreprise) et de ne se pas s’oublier dans l’aventure;
➜ mettre son ego de côté et ne pas avoir peur d'assumer la responsabilité de ses erreurs;
➜ s’entourer d’une équipe sur laquelle on peut compter dans ces moments-là;
➜ avoir une mission au cœur de votre entreprise.

Ce dernier événement a conclu la série Floraison pour 2021 et nous attendons avec impatience l'édition 2022!

Si vous souhaitez accéder aux contenus en mode rediffusion, vous pouvez communiquer avec Nadia Fentiman à nadia@recolte.ca.