fbpx

Champs d'investissement

pour demain (CID)


Exploration de modèles émergents et pistes de solutions pour améliorer l’accès au financement des initiatives en innovation sociale bioalimentaire

À propos

À travers Champs d'investissement pour demain (CID), nous cherchons à explorer et créer collectivement des solutions afin d’améliorer l’accès au financement et le développement d’initiatives d’innovation sociale bioalimentaire. 

Le projet est né du constat selon lequel les formes de financement conventionnel ont souvent des angles morts par rapport aux spécificités des projets en innovation sociale bioalimentaire et à certains stades de leur développement.

Objectif

L'objectif principal du projet est de mieux comprendre, suivre et démontrer l'impact et la viabilité de modèles d’affaires innovants dans le milieu bioalimentaire. De 2021 à 2023, nous priorisons ceux liés aux infrastructures physiques alimentaires à l'appui des systèmes alimentaires locaux.


Qu'est-ce que l'innovation

sociale bioalimentaire ?

« Une innovation sociale bioalimentaire est une nouvelle idée, approche ou intervention, un nouveau service, un nouveau produit ou une nouvelle loi, un nouveau type d’organisation dans l’écosystème alimentaire qui favorise, plus adéquatement et plus durablement que les solutions existantes, la mise en place d’un système alimentaire durable, une solution qui a trouvé preneur au sein d’une institution, d’une organisation ou d’une communauté et qui produit un bénéfice mesurable pour la collectivité et non seulement pour certains individus. »

Source: Co-définition issue du Collectif Récolte (2019). Innovation sociale au menu. p.28 et inspirée de la Déclaration québécoise pour l’IS, RQIS, 2011

Nos dernières activités

Étude de caractérisation de l’écosystème de financement émergent pour les projets bioalimentaires québécois

L’étude de caractérisation de l’écosystème de financement émergent pour les projets bioalimentaires québécois présente un portrait des différents outils et mécanismes de financement émergent, soit le microcrédit, les obligations communautaires, les coopératives et l’investissement citoyen, et explore des projets qui ont eu recours à ces outils .  À travers recherches et études de cas, l’étude

En savoir plus
Étude de caractérisation de l’écosystème de financement émergent pour les projets bioalimentaires québécois

Page [tcb_pagination_current_page]de[tcb_pagination_total_pages]

À L'ORIGINE DU PROJET

Depuis 2017, initialement par la création d’un comité de travail « Slow Money », Collectif Récolte s’intéresse aux enjeux de financements propres au secteur bioalimentaire au Québec. Le Slow Money Institute est une organisation à but non lucratif qui se consacre à catalyser le flux de capitaux vers les systèmes alimentaires locaux, à connecter les investisseurs aux lieux où ils vivent et à promouvoir de nouveaux principes de responsabilité fiduciaire qui « ramènent l'argent sur terre ». 

Historique du projet

2017

Création d'un comité de travail Slow Money nommé Réseau d'argent pas pressé

2018

Premier projet pilote

2018 - 2019

Pitch de projet auprès du Réseau Micro-Entreprendre, TIESS, Fondation McConnell

2020 - 2021

Étude de caractérisation de l'écosystème de financement des modèles innovants dans le secteur bioalimentaire au Québec Financé par la Fondation McConnell

Depuis janvier 2021

Développement d'un comité de travail

Octobre 2021

Lancement du comité de travail

Novembre 2021

Conférences et ateliers sur les modèles de financements émergents dans le cadre de la série Floraison

Comité de travail

Nous avons réuni un groupe d'acteur.trice.s et d'expert.e.s divers.es issu.e.s des mondes de la finance d'impact, de la philanthropie et de l’économie sociale pour soutenir notre travail dans le cadre du CID.

Gaëtan Cirefice

Directeur – Gestion et financement Économie sociale, PME Montréal

Initialement diplômé d'une maîtrise en biologie lors d'un programme d'échange entre l'Université McGill à Montréal et l'Université de Lille en France, Gaëtan croise par hasard la route de l'économie sociale dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, en participant à la création d'une coopérative de travail en 2005. Ayant pris la piqûre de l'économie sociale et ne voulant pas s'arrêter là, il en fonda ensuite deux autres en 2009 et en 2013. En 2015, il prend la direction d'une toute jeune coopérative de solidarité en alimentation à Montréal-Nord. Il la développe à partir du prédémarrage jusqu'à une phase d'expansion où il participe avec un réseau de partenaires locaux à la mise en place de deux initiatives structurantes pour les citoyen.ne.s de l'arrondissement: Le Système Alimentaire pour Tous et les Marchés du Nord. Souhaitant compléter son expérience terrain, il entreprend des études en gestion d'entreprise à HEC Montréal. Animé par la volonté d'aider les autres à réaliser leur projet d'affaires, il porte l'économie sociale en lui et en fait la promotion partout où il passe!


Alain-Olivier Desbois

Co-fondateur, elements financial

À venir

Erwan Dufour

Fondateur, Ma Belle Terre

Amoureux des beaux produits et passionné par l’entrepreneuriat, Erwan a œuvré pendant près de 10 ans en organisation, conceptualisation et commercialisation d’événements culinaires en Europe et au Québec. Conquis par le terroir québécois et préoccupé par les enjeux du secteur bioalimentaire, il fonde Ma Belle Terre en janvier 2021, la première plateforme de sociofinancement entièrement dédiée aux projets agricoles et alimentaires au Québec. Sa volonté est d’apporter sa pierre à l’édifice d’une agriculture québécoise plus durable et autonome.

Julie Favreau

Directrice, Division Stratégie, BRODEUR FRENETTE

Spécialiste en revitalisation urbaine et développement immobilier, Julie Favreau-Lavoie met en œuvre des projets créateurs de valeur économique et sociale à titre de directrice de projet et conseillère au développement. Sa vision transversale des projets et son approche multidisciplinaire lui permettent de conseiller efficacement ses partenaires et clients en matière de gouvernance, de gestion de projet et de modèles d’affaires. Forte de sa formation en gestion stratégique de l'Université Harvard, Mme Favreau-Lavoie est membre du Barreau du Québec. Elle s’implique activement dans sa communauté en participant aux conseils d'administration de l'Esplanade Montréal et d’Atelier B21.

Charles Gagnon

AGENT DE DÉVELOPPEMENT, CHANTIER DE L'ÉCONOMIE SOCIALE

M. Gagnon détient une formation de 2e cycle en droit et en gestion des entreprises collectives et possède une expertise en développement territorial concerté ainsi qu’en accompagnement et financement des entreprises d’économie sociale. Il a une expérience de 20 ans en économie sociale dont plus de 15 en soutien aux entreprises ou au mouvement, notamment au sein d’une Corporation de développement économique communautaire (CDEC). Il est agent de développement au Chantier de l’économie sociale depuis 2016 où il est notamment en charge du soutien aux nouveaux créneaux, à la création de nouveaux outils pour répondre aux besoins des entreprises, ainsi qu’au design de nouvelles politiques publiques en faveur de l’économie sociale.

 

Pascal Harvey

Directeur, Développement | Urbanisme, Sid Lee Architecture & Cabane

Pascal est sociologue (M.A.) et urbaniste (M.U.P.) et cumule plus de 15 ans d’expérience en développement immobilier, en urbanisme et en conseils stratégiques au sein des secteurs privé, parapublic et communautaire. Il est membres de l’Ordre des urbanistes du Québec et de l’Institut Canadien d’Urbanisme. Au fil de sa carrière, Pascal a agi à titre de développeur et de consultant et a collaboré avec des sociétés comme le Groupe Altus, Rachel Julien, la SHDM et Les Industries Bonneville. Son expertise touche les aspects financiers, économiques et réglementaires qui sous-tendent les dynamiques immobilières et foncières. Il se passionne pour les modalités émergentes d’un urbanisme plus résilient, inclusif et intelligent, ce qui alimente sa contribution à des pratiques et des modèles d’affaires mieux adaptés aux défis auxquels font face les villes. Il s’est joint à Sid Lee Architecture en 2020 pour appuyer la firme dans le développement des conseils stratégiques en immobilier et en urbanisme.Chez de Sid Lee Architecture, Pascal poursuit son implication avec diverses initiatives et projets qui abordent les enjeux systémiques qui freinent le développement de pratiques urbanistiques et immobilières plus résilientes et inclusives.Sur le plan personnel, Pascal est père de trois enfants. C’est aussi un Pekuakamiulnu fier et engagé. Les défis auxquels sont confrontés les autochtones l’interpellent et s’implique bénévolement auprès d’organismes et d’initiatives qui abordent cette question.

Laura Howard

Cofondatrice et directrice, développement d'affaires et partenariats, Collectif Récolte

Laura est motivée et passionnée par le renforcement des systèmes alimentaires locaux et des économies alimentaires locales florissantes. Elle travaille depuis plus de 15 ans auprès d’initiatives communautaires d’économie circulaire et d’innovation sociale oeuvrant pour le développement des systèmes alimentaires locaux. Elle s’engage passionnément auprès de celles et ceux qui conduisent le changement nécessaire sur le terrain, en les aidant à atteindre leur impact.Elle est cofondatrice de Récolte et Parler la Bouche Pleine, ainsi que de l’organisation EnRacine.Elle a collaboré avec des communautés agricoles partout au Canada et dans le monde et a notamment contribué au lancement d’une entreprise FoodTech qui développe une solution d’approvisionnement de la ferme aux restaurants. Elle a collaboré avec une diversité d’intervenant.e.s partout au Québec et au-delà pour appuyer les changements systémiques dans l’avenir de l’alimentation.

 

Laurence Levasseur

CO-PROPRIÉTAIRE, Ferme Selby Farm

Laurence est co-propriétaire, avec son conjoint Nicolas Gaudette, de la Ferme Selby Farm à Dunham, dans les Cantons-de-l'Est. Ils ont une petite ferme d'élevage de races rustiques de porc en pâturage depuis 2013. Elle vient d'une famille de pomiculteurs, également entrepreneurs agricoles. Elle est diplômée en langues et en anthropologie à l'Université de Montréal. Elle est très impliquée au sein de sa communauté. Elle a notamment cofondé une coopérative de producteur.trice.s agricoles dont elle est la présidente : Coopérative le Terroir solidaire. Elle siège sur le conseil d'administration de l'organisme artistique Adélard à Frelighsburg et également sur le conseil d'administration de la Caisse Desjardins de Brome-Missisquoi. 

Manda Razafimahefa

Chargée de programme, Nourrir l'innovation, Collectif Récolte

Forte d'un background en finance, Manda a voulu redonner un sens à sa carrière et s'est orientée vers le développement durable. Titulaire d’une maîtrise en management et développement durable, Manda s'intéresse particulièrement à l'entrepreneuriat social, aux modèles de gestion en innovation sociale et aux modes de financement alternatif. Manda cumule plusieurs années dans l’accompagnement d’entrepreneurs, la gestion de projets et de l’investissement d’impact. Adopter une approche systémique pour agir efficacement sur les enjeux de sécurité alimentaire est son mot d’ordre.

Partenaires