Dans le cadre de l’Appel à projets régionaux - Insécurité alimentaire et impacts de la COVID-19 à Montréal, l’organisme Panier Futé Coop a obtenu un financement pour développer le programme Bonne boîte futée, avec la collaboration de plusieurs partenaires d’arrondissements voisins dont la Concertation en sécurité alimentaire de Saint-Léonard. Ce projet consistait à utiliser le savoir-faire du distributeur alimentaire pour offrir à la population des produits au prix de gros distribués dans un réseau de points de chute coordonnés par les organismes partenaires. Après un an d’activités, le succès mitigé du projet dans l’arrondissement de Saint-Léonard et la fermeture de l’organisme Panier futé Coop a obligé la Concertation en sécurité alimentaire de Saint-Léonard à repenser le projet et son déploiement dans son arrondissement.  

Ainsi, grâce à notre appel à projets lancé à l’hiver 2022, la Concertation en sécurité alimentaire de Saint-Léonard (CSASL) a pu bénéficier de l'accompagnement (humain et financier) du Collectif Récolte afin de remanier le projet et son déploiement avec un nouveau distributeur : la Mutuelle des marchés solidaires (MAMS). L’accompagnement du Collectif Récolte a permis de relancer avec succès un projet d’offre de produits frais à moindre coût pour lutter contre l’insécurité alimentaire et les déserts alimentaires de l’arrondissement de Saint-Léonard tout en encourageant la consommation de fruits et de légumes frais. 

Objectifs

Identifier la/les population(s) cible(s) des paniers de fruits et légumes frais et locaux à prix abordables.

Identifier des points de chute pertinents et pratiques pour acheteur.euse.s.

Établir le système d’assemblage et réfléchir à un système de paiement

Établir une stratégie de communication autour du service et des aliments proposés.

Démarches

  1. 1
    Candidature lors de l’appel à projets : la CSASL a déposé un dossier de candidature et a passé une entrevue conduisant à la décision de prise en charge de l’accompagnement par Collectif Récolte.
  2. 2
    Planification du projet : rencontres successives entre le partenaire et le Collectif Récolte pour planifier le projet. 
  3. 3

    Reconsidération du projet et coconception avec le partenaire : identification d’une nouvelle clientèle cible et d'un nouveau fournisseur remplaçant Panier Futé Coop (MAMS).

  4. 4
    Analyse territoriale : analyse documentaire sur la situation alimentaire de l’arrondissement Saint-Léonard et socio-démographique préliminaire de l’arrondissement Saint-Léonard, en plus d'une visite terrain.
  1. 5
    Développement d’une étude de consommation dans Saint-Léonard : identification des objectifs de l'analyse, des modes de diffusion du sondage et développement de celui-ci. 
  2. 6
    Développement du service en collaboration avec le fournisseur de fruits et légumes : identification de points de chute potentiels, favorisation du dialogue avec le nouveau fournisseur (MAMS) et obtention d’un panier type.
  3. 7

    Diffusion de l’étude de consommation : diffusion du sondage via le réseau des organismes identifiés par la CSASL et les réseaux sociaux. Prise de contact et diffusion du sondage auprès de deux organismes et trois organisations de parents d’élèves d’écoles de Saint-Léonard.

  4. 8
    Mise en place d’une version préliminaire du service et suivi lors de la première distribution : accompagnement dans la prise de commandes, dans le mode de facturation. 
  5. 9
    Rapport de l’étude de consommation : rapport de l'étude, recommandations et clôture du projet. 

Résultats

Le porteur de projet (CSASL) joue un rôle clé grâce à ses connaissances du quartier et de ses communautés migrantes qui le composent. Cette expérience a renforcé sa compréhension des besoins et des défis spécifiques auxquels ces communautés peuvent être confrontées en matière d'accès à une alimentation saine et abordable. Dans le contexte de Saint-Léonard, où il existe un besoin manifeste en services alimentaires de proximité, la mobilisation des organismes communautaires, des réseaux citoyens et des parents d'élèves autour de la question cruciale de l'accès à des fruits et légumes frais à prix abordable a témoigné de l'engagement de la communauté à améliorer la qualité de vie de ses citoyen.ne.s. 

Au cœur de cette initiative, la MAMS propose une gamme de produits de qualité, parfois bio, et en grande partie issus de producteur.trice.s québécois.e.s ou canadien.ne.s. Cette approche contribue non seulement à soutenir l'agriculture locale, mais aussi à offrir aux membres de la communauté des options nutritives et fraîches. De plus, les tarifs adoptés par la MAMS restent abordables, garantissant ainsi que l'accès à des aliments de qualité n'est pas entravé par des contraintes financières. 

En conclusion


Les objectifs du projet ont été atteints : le projet a été redéfini, la clientèle cible a été mieux identifiée et ciblée, le service a été adapté autant que possible pour satisfaire les résultats obtenus lors de l’analyse de consommation. La CSASL a manifesté son intérêt à être accompagnée de nouveau par le Collectif Récolte à l’avenir. Les porteurs de projet ont notamment mentionné un projet en agriculture urbaine, en dehors du mandat du SALIM.

Merci à l’équipe de la Concertation en sécurité alimentaire de Saint-Léonard pour leur confiance et leur investissement pour des initiatives alimentaires responsables et solidaires de quartier. 


Cet accompagnement s’inscrit dans le programme SALIM, un projet multipartenarial porté par le Collectif Récolte, dans le cadre de Montréal en commun. Il accompagne et soutient des solutions structurantes et collectives dans le réseau d’approvisionnement alimentaire local et solidaire montréalais. Montréal en commun est une communauté d’innovation pilotée par la Ville de Montréal et financée par le Gouvernement du Canada dans le cadre du Défi des villes intelligentes.
Avec le financement de
Porteur du projet